Le testing des logiciels pour prévenir les problèmes!

Les spécialistes de M2Q testent les applications logicielles avant qu’elles ne soient mises en service

Les erreurs dans le système logiciel peuvent avoir de fâcheuses conséquences pendant des années. Après la mise en service du système, le passage à un nouveau fournisseur de logiciels n’est pas si évident. Les spécialistes de M2Q testent les applications logicielles avant qu’elles ne soient mises en service. Ils veillent à ce que la numérisation se déroule sans heurts et sans erreurs.

Une erreur dans un logiciel peut y rester longtemps

Les entreprises trouvent parfois inutile d’engager des spécialistes externes pour vérifier leur nouvelle application avant sa mise en service. « Une réflexion erronée », explique Jürgen Meheus, Managing Partner de M2Q. « Il est souvent trop tard pour remédier à une erreur découverte après coup. Trop tard ou trop cher. Résultat ? Une efficacité réduite et des coûts plus élevés que prévu. »

De plus en plus d’entreprises font tester leurs nouveaux logiciels. Elles peuvent alors être sûres que tout fonctionne avant l’implémentation effective. Bien que le fournisseur soit responsable des tests, les erreurs sont fréquentes. « Les développeurs de logiciels partent du principe que leur produit fonctionne et tiennent parfois trop peu compte de la situation spécifique de l’entreprise », explique le spécialiste.

Une croissance importance durant la crise

Jürgen Meheus a fondé M2Q en 2005. La société est spécialisée dans la gestion de la qualité et le testing de logiciels. Seize ans après sa création, elle emploie 70 personnes et compte des clients dans toute la Flandre. Pendant la crise du coronavirus, l’entreprise a également connu une forte croissance. De nombreuses entreprises ont fait le choix de la numérisation et ont fait appel au testeur de logiciels. Systèmes de facturation, RH, ERP et gestion des stocks ont été installés en masse l’année dernière.

Lors des tests, les performances, la convivialité et la fonctionnalité des systèmes logiciels sont examinées à la loupe. M2Q utilise des techniques manuelles et/ou automatisées pour le processus de test. Les techniques automatisées se sont avérées utiles, par exemple, lorsqu’un client  a voulu mettre en place un système logiciel permettant aux gens de commander des billets en ligne. « L’objectif était de pouvoir garantir l’accès à cette plateforme à 10 000 personnes simultanément, mais en pratique, le temps de réponse limitait ce nombre à 5 000 », explique Jürgen Meheus. « Grâce à notre travail, des améliorations ont été apportées et des problèmes évités. »

Conseils pour la commande de logiciels

Outre les tests, M2Q offre un soutien dans le choix et la commande du logiciel. « Avec le client, nous examinons quelles exigences de qualité nous pouvons imposer aux fournisseurs qui construiront l’application pour le client », explique le responsable. Le client est ainsi assuré que tous les aspects sont pris en compte et qu’un certain nombre d’erreurs peuvent être évitées à l’avance.

« Dans l’exemple de la plateforme de billetterie, nous aurions pu voir venir à l’avance le problème de l’accès restreint », conclut Jürgen Meheus. Grâce à leur grande expérience, les analystes de test ont une idée précise des besoins en logiciels des entreprises et peuvent également anticiper les éventuelles failles.

Gerelateerde blogs